« Aborder dans la rue c’est pas naturel »

-1Combien de fois est-ce que j’ai entendu cette phrase excuse dans mon quotidien… Aborder dans la rue c’est naturel ou pas ? Eh bien j’ai envie de vous répondre : on s’en fou.

Non sérieusement, depuis quand au XXIème siècle on fait seulement des choses dite « naturel » ? Quand vous buvez du coca-cola, vous trouvez réellement ça « naturel » ? Quand vous vous déplacez en voiture, est-ce que c’est « naturel » ? Mieux : est-ce que rencontrer une fille via Tinder c’est naturel !?

Il n’y a plus rien de naturel dans notre époque actuel. On va bien au delà de notre nature humaine, on a même parfois tendance à la renier. Donc au final, qu’aborder dans la rue soit naturel ou non, vous pouvez quand même le faire.

Si vous trouvez ça naturel : abordez. Dans le cas contraire : abordez quand même !

Après réflexion, je ne pense pas que le problème vient du fait que ça soit naturel ou non. C’est plutôt une question de norme sociale et d’oser passer à l’action.

On ne va pas se mentir, en France c’est (très) mal vu d’aborder dans la rue. On associe souvent cette action à la fameuse racaille qui sort un « Hey salut mademoiselle t’es grave bonne, file moi ton 06 wesh ».

Alors qu’en comparaison : aborder une fille dans un bar c’est « normal ». Rencontrer une fille après lui avoir parler sur Tinder c’est « normal ». Bref, c’est qu’une histoire de norme et d’acceptation sociale.

D’un côté il y a les gens normaux, qui limitent leurs rencontres à leur sphère sociale, le monde de la nuit et les applications mobile. De l’autre, il y a des « tarés », qui vont aborder une fille au rayon pomme du Lidl, qui discute avec une fille de littérature à la Fnac ou qui vont saluer une fille en pleine rue pour lui dire à quel point son haut est assorti à ses yeux.

Je fais partie de la deuxième catégorie et je dois avouer que je le vis plutôt bien. Au final, je suis bien loin d’être cette racaille qui va aborder harceler une fille en pleine rue. Je suis simplement un type sympa ouvert aux rencontres, qui ose agir et saisit les opportunités qui s’offrent à lui. Parce que oui, en osant aborder en toute situation, vous vous ouvrez à un nombre inimaginable de potentiellement belles rencontres.

Je vous invite à faire pareil, que vous trouvez ça naturel ou non. J’étais naturellement timide et asocial à une époque, cela ne m’empêche pas de maintenant d’aborder naturellement des jolies filles en pleine rue. Le naturel ça se change, encore faut-il s’en donner les moyens.

Et c’est là qu’on tombe sur le second problème : pour aborder une fille en pleine rue, il faut avoir des couilles.

C’est toujours plus simple de se dire « Non mais c’est pas naturel je le fais pas ^^ » avec un verre de coca à la main, plutôt que de se dire « J’aimerais bien aborder la fille de mon arrêt de bus mais j’ai trop peur de le faire… ».

Eh oui ! C’est toujours plus facile de dénigrer une action plutôt que d’accepter sa peur.

A partir de là, un mec qui viendra me dire un « aborder dans la rue c’est pas naturel » voudra très certainement dire en vérité : « J’ai peur de me faire juger par les autres » ou « J’ai peur de me prendre un râteau ».

Si vous êtes ce fameux mec, je vous invite à être honnête avec vous-même et à oser vous montrer vulnérable. Arrêtez de vous trouver des excuses à la con pour ne pas agir.

Pour le côté « J’ai peur de me faire juger par les autres » : moi si je vous vois aborder dans la rue, je vous respecte parce que vous avez tout simplement des couilles. Une fille à côté de moi pourra vous prendre pour un mec en chien, bah qu’elle aille se faire foutre sérieusement…

Que vous agissiez ou non, vous allez vous faire juger.

Même exemple, sauf que cette fois ci vous n’agissez pas (alors que vous avez ENVIE de le faire) : je vous considère comme un lâche (jusqu’à preuve du contraire), un mec qui fuit face à la peur. La meuf à côté de moi trouve que vous êtes un type bien. Elle aura donc une bonne image de vous, mais une image qui ne correspond pas à qui vous êtes au fond de vous…

Acceptez-vous et agissez. On ne peut pas plaire à tout le monde.

Pour le « J’ai peur de me prendre un râteau » : il n’y a pas d’échec il n’y a que de l’information. Quelqu’un qui n’agit pas a déjà échoué. C’est aussi toujours plus cool de se dire « Bon ok avec cette meuf ça marchera pas » plutôt que de se répéter 3 jours « Putain elle me plaisait trop j’aurais dû tenter un truc ».

Bref… Laissez tomber le côté « naturel » ou non du truc. Si actuellement vous ne trouvez pas ça naturel mais que VOUS AVEZ ENVIE AU FOND DE VOUS de le faire (derrière le voile des excuses), BOUGEZ VOUS !