5. Prolonger la discussion

C’est bien beau tout ça, mais qu’en est-ce qu’on prend le numéro ?!

On y arrive t’inquiète pas, chaque chose en son temps. Si tu arrives à cette étape, tu peux déjà être fier de toi pour tout le chemin parcouru. Tu fais maintenant partie de ces 5% de mecs qui osent faire des rencontres en dehors de leur cercle social.

Avant de prendre le numéro, il faut créer un début de connexion avec la fille. Tu dois devenir plus qu’un simple inconnu. De ce fait, il faut discuter avec la fille durant 4 à 5 minutes de préférence (le même temps qu’à l’échauffement).

En matière de drague de rue, on sait rapidement si la fille est ouverte aux rencontres ou non. Dans le premier cas, elle va rapidement s’investir dans la conversation, le courant passera bien. Dans le second, il faudra « forcer » les choses, situation plutôt dure à gérer quand on débute.

On va donc logiquement se concentrer sur le plus simple : les filles ouvertes aux rencontres.

La première réaction de la fille est un bon indicateur. Ce n’est pas le seul, mais il permet de se faire une idée rapide de la situation.

Pour l’approche contextuelle, j’ai deux exemples à te montrer :

Exemple 1

La fille semble plutôt timide. Elle fait des réponses courtes, s’investit peu. Elle ne me pose pas spécialement de question. Je dois relancer de nombreuses fois pour déboucher sur une conversation. En débutant, je n’aurais pas tenu plus de 30 secondes avec elle je pense.

Exemple 2

Ici, c’est tout le contraire. La fille s’ouvre rapidement à moi, j’ai pas grand-chose à faire. Je l’écoute, parle de moi de temps en temps. Elle relance, du grand luxe quand on débute.

Il faudra tout de même improviser de temps en temps. Par exemple, si la fille te répond : « Je sais pas, tu peux demander à un vendeur ». C’est pas forcement méchant ni négatif, c’est juste une réponse qui va t’aider dans ta requête (demander conseil). Je te donne l’astuce ici : demande à la fille ce qu’elle aime personnellement, les 3 derniers bons bouquins qu’elle a lu (quand on demande plusieurs choix on a plus de chance d’en obtenir un).

Concernant le compliment, on va rester simple : si la fille répond autre chose qu’un « merci », elle est potentiellement ouverte pour discuter. On peut rebondir sur une phrase complète/perche dite par une fille. Un « merci » a tendance à couper une discussion. Si tu fais un compliment ciblé, tu as beaucoup plus de chance d’avoir une belle réponse. Je t’invite donc vivement à en faire !

Bien sûr, une fille qui répond simplement « merci » peut aussi être ouverte. Mais ça demande un peu plus d’improvisation pour relancer. Etant donné que tu débutes, tu verras ça plus tard.

L’exercice ici : tu abordes de nombreuses filles avec l’approche de ton choix en cherchant à tenir le plus longtemps avec les filles ouvertes.

Encore une fois, on s’en fout du numéro. Tu cherches juste à avoir une discussion agréable avec une fille qui a envie de parler. À ce stade-là, l’approche deviendra être assez facile pour toi. Il ne te restera plus que la pression d’improviser. On élimine une peur après l’autre, toujours dans l’optique de réussir à agir.