4. Combler les blancs et gérer une conversation tout seul

La fille qui veut vous raconter son voyage en Australie c’est bien joli, mais il y a beaucoup de filles timides qui sont bien moins bavardes. Comment on gère ce genre de cas ?

Genre : « Tu fais quoi de tes vacances ? » « Pas grand-chose ». C’est genre la version casse couille du oui/non ! J’étais très timide à une époque, je peux vous assurer qu’on peut stopper net une conversation peu importe la question avec un peu d’imagination.

Étant maintenant un ex-timide, je comprends parfaitement comment fonctionnent les timides. Je sais aussi très bien comment gérer ce genre de personne et comment ils réagissent en général.

Une fille un peu timide pourra se transformer en une fille très timide tout simplement parce qu’elle ne s’attend pas à vous parler et que vous êtes un pur inconnu à ses yeux. En plus si elle vous trouve beau elle sera encore plus intimidée…

Lorsque l’on tombe sur une fille timide, le meilleur moyen de la mettre à l’aise est de parler de soi. Cette astuce marche aussi face à une fille confiante mais peu bavarde. Si vous la harcelez de questions elle va encore plus se refermer sur elle-même, alors que vous voir parler va la mettre à l’aise parce qu’elle n’aura justement rien à dire.

On essaye de faire parler l’autre en priorité, si la fille n’est pas très bavarde, on parle de soi puis on retente un peu plus tard.

Pour vous illustrer un peu tout ça :

– « Tu fais quoi de tes vacances ? »

– « Pas grand-chose »

– « Genre me dis pas que t’as rien fait pendant 1 mois ! » (phrase affirmative à la place d’un « T’as rien fait pendant 1 mois ? »)

– « Euh non » (c’est faux bien sûr qu’elle a fait quelque chose mais elle n’ose pas en parler)

– « Ah c’est dommage. Moi j’étais en Angleterre c’était super cool ! »

Ensuite soit elle rebondit sur ce que vous dites et vous répondez en fonction. Soit elle dit genre un « Ah ça devait être sympa ». Ici vous pouvez essayer de la relancer « Tu y étais déjà ? ». Si encore une fois elle exerce de la résistance avec un « Non », rebelote « Bah franchement vas-y un jour, tu peux y faire des super trucs genre moi j’ai… »

Vous continuez comme ça et de temps en temps vous lui balancez une perche pour qu’elle puisse parler d’elle. Si elle vous répond, continuer à la faire parler d’elle au maximum.

Pour éviter les blancs voilà ce qu’il faut donc faire :

  1. Poser une question (forme affirmative au choix) ou raconter quelque chose
  2. Écouter la réponse
  3. Rebondir sur sa réponse autant que possible
  4. Repasser à l’étape 1