12. La contrainte horaire

Qu’est-ce que ça peut bien être ? C’est un petit outil permettant de mettre à l’aise la fille dès le début de l’interaction.

Imaginez une fille assise dans un parc en train de lire un livre. Elle va peut-être rester là encore une heure. Si vous l’abordez (et vous allez le faire !), une des premières choses qui lui traversera l’esprit *Est-ce qu’il va rester longtemps assis à côté de moi à me parler ?*.

Du coup, pour éviter qu’elle s’inquiète, on va lui indiquer qu’on ne restera pas très longtemps.

« Je vais pas te déranger plus de 5 minutes t’inquiète pas »

Non ça c’est la phrase qu’il ne faut PAS DIRE. On n’embête pas la fille, on la drague et c’est agréable pour elle (si c’est bien fait).

On va plutôt glisser de façon implicite le fait qu’on va bientôt bouger. Par exemple si on raconte ce qu’on fait de notre journée (pour lancer un sujet de conversation) :

« J’vais aller boire un café avec un pote d’enfance là, j’ai rendez-vous d’ici 5 minutes. Comme je suis un peu en avance j’me suis dit que j’allais faire un tour dans ce parc. J’aime bien la nature, ça me met de bonne humeur. »

Voilà c’est tout ! A vous d’adaptez ce genre de formulation à votre situation. On improvise, vous commencez à avoir l’habitude de le faire 😉