6. Prendre conscience de ses capacités

Je vous assure que vous avez déjà en vous tout ce qu’il faut pour devenir confiant ! Oh que oui !

Prenons un mec qui a peur de parler à une fille, genre moi au collège. J’étais incapable de sortir une phrase construite tellement j’étais pétrifié par la peur. Bon avec un peu d’effort j’y arrivais mais c’était loin d’être fameux, le malaise était bien présent.

Alors qu’en vrai ? Oh attendez mais je parle à ma mère tous les jours… Non en vrai je sais parfaitement communiquer avec une fille. Ok c’est ma mère, mais j’arrive quand même à aligner des mots pour faire une foutue phrase. Chose dont je suis incapable de faire en présence d’une fille de ma classe…

J’avais bien en moi les capacités de communiquer, c’est juste que je perdais mes moyens. Mais au final pour la plupart des situations vous n’avez rien à acquérir. Vous avez déjà toutes les habilités requises gérer la situation.

Comment débloquer ses capacités ? En devenant confiant. Si on revient sur le chapitre précédent : chaque échec va vous donner un peu plus confiance en vous qu’avant.

Donc chaque échec vous permettra d’exploiter une plus grande partie de vos capacités.

Echouer ou réussir c’est cool dans les deux cas.

Puis sinon en vrai vous avez pleins de capacités superbes dont vous n’avez même pas conscience. Moi par exemple j’avais une très bonne écoute et j’étais très empathique. Du coup quand j’écoutais activement quelqu’un bah le mec en face était « aux anges ». Enfin quelqu’un à qui parler ! A l’époque je m’en rendais pas compte…

La plupart des timides ont une très bonne écoute pour la simple raison qu’un mec timide est pas du genre à parler super facilement. Du coup bah si on parle pas, on préfère se limiter à écouter l’autre.

Le truc c’est qu’un mec super confiant peut être du genre à monopoliser la parole. Dans une conversation ça peut grave casser les couilles, impossible d’en placer une. Le mec en face en a ras le bol et va parler à quelqu’un d’autre. Il tombe sur le mec timide et là putain c’est trop bien, il peut lui parler en continu sans se faire interrompre et le timide s’intéresse à ce qu’il dit ! Bah ouais en posant des questions le mec timide évite de parler et ça l’arrange bien.

C’est un petit exemple mais vous en avez pleins d’autres des qualités. Etre timide c’est en soi un « défaut », ce n’est pas pour autant qu’il n’y a aucun avantage à être timide. Vous avez peut-être un sens de l’observation plus développé que la moyenne, c’était mon cas.

Trouvez-vous vos propres qualités (faites le vraiment).